Les 12 points célestes de Ma Danyang dans la médecine chinoise

Ma Danyang (1 123 – 1 183) était l’un des principaux médecins taoïstes et a vécu pendant la dynastie des Song. Il a composé un sonnet rapporté dans le classique “Bianque shenying zhenjiu yulong jing” qui est devenu un classique de la médecine traditionnelle chinoise et de la philosophie taoïste.

Dans ce sonnet, il décrit l’action énergique de douze points qui, selon son expérience et sa pratique clinique, étaient fondamentaux à traiter. Ces douze points d’acupuncture sont appelés les points “Étoile du ciel de Ma Danyang” (馬丹陽) et selon un texte ancien connu sous le nom d'”Ode du dragon de jade”, leur action est si étendue et si puissante qu’ils peuvent traiter efficacement tout déséquilibre énergétique et purifier l’esprit de la personne.

Toujours dans ce sonnet, pour chacun des douze points indiqués, les pathologies des 5 organes, des 6 viscères et des 12 principaux canaux sur lesquels il agit sont classées et sa position est expliquée en détail. Selon la tradition médicale chinoise, on pense que tout acupuncteur doit nécessairement consulter cet ouvrage classique.

Souvent, en médecine chinoise, ce n’est pas tant la technique qui est utilisée que son principe énergétique et l’intention que le praticien utilise. La stimulation de ces points peut, donc, se faire à l’aide de différentes techniques (massage, acupuncture, Qi Gong, application locale d’huiles essentielles spécifiques, utilisation de la nutrition, méditation ou par une combinaison de toutes ces méthodes).

Tentant d’activer le dialogue énergétique entre le Ciel et la Terre illustré en détail dans l’article “Le rein et le coeur, l’axe de la vie dans la médecine chinoise”, Ma Danyang a conçu ce traitement comme une harmonisation entre le feu du niveau énergétique Yang Ming (qui trouve sa plus haute manifestation dans l’estomac) qui active le feu alchimique présent dans le Dantian inférieur et commence à transformer l’Eau, (le Jing contenu dans les reins), c’est-à-dire l’essence même de la personne, sa structure de soutien, son cadre physique et spirituel et lui permettent de commencer une nouvelle vie sur la base d’une nouvelle conscience de soi, en se purifiant des désirs et des attachements et en commençant à structurer une nouvelle existence.

Pour réaliser le traitement des 12 points par l’utilisation du massage Tuina, la personne est placée dans différentes positions en fonction du niveau d’énergie à stimuler. L’objectif énergétique du traitement Tuina est d’emmener la personne dans un voyage à l’intérieur de son essence en quatre étapes.

Première étape : Yang Ming

Zusanli : les trois distances dans l’espace entre les muscles

Zusanli se trouve sous “l’œil du genou”, à trois distances dans l’espace entre les muscles. C’est le point de mer du méridien de l’estomac et le point de rencontre agissant sur l’estomac. Il est très efficace pour la prévention et le renforcement de l’organisme, selon la médecine chinoise. C’est le point qui guérit une centaine de maladies, on dit qu’en y appliquant du Moxa, on peut vivre jusqu’à 100 ans.

C’est un point à forte action tonifiante (souvent utilisé en conjonction avec le CV4 et le CV6), qui augmente le niveau de Qi et de Sang dans les états de débilitation et de convalescence et aide au développement de l’énergie, renforçant ainsi le système immunitaire. Il est utilisé pour la prévention des influences saisonnières, la prévention des accidents vasculaires cérébraux en cas d’hypertension (en association avec le LI11), pour l’artériosclérose (moxa au cigare).

Il est capable de libérer la distension thoracique et abdominale, il traite le froid dans l’estomac, le borborgme et la diarrhée, le gonflement du membre inférieur et la paresthésie douloureuse avec sensation d’aiguille dans le genou. Il résout la grippe, l’empoisonnement au Qi et bien d’autres maladies.

Le Neiting, ou le cour interne

Le neiting est situé à l’extérieur du deuxième orteil et appartient au canal Yangming du pied. Point d’articulation (courant) du méridien de l’estomac. Il disperse la chaleur dans l’estomac, est spécifique aux affections de la tête et apporte de l’énergie aux reins, disperse le catarrhe thermique de la tête et traite le syndrome de flux inverse (Jue) des quatre membres et leur refroidissement. Il est très utile si le patient recherche le calme et rejette le bruit et le son de la voix, s’il a des éruptions fréquentes, la varicelle, la rubéole, de l’urticaire, bâille fréquemment et souffre d’odontalgie, ou en cas d’affections pharyngées, de paludisme, d’anorexie et de difficultés d’alimentation.

Le Quchi LI11, la courbe de la saison

Le Quchi LI11 se trouve sur le coude, la partie distale du pli lorsque l’articulation est fléchie. C’est le point de mer du méridien du Grand Intestin, il est donc, important d’évacuer la chaleur du corps : fièvre, chaleur du Grand Intestin, poumons, gorge, bouche, dents, nez, œil, oreille, visage, épaule, coude, urticaire, pathologies dermatologiques, ponfi, démangeaisons, il traite très bien les douleurs du coude, décontracte le membre supérieur, traite la difficulté de flexion et d’extension du bras, l’asthénie musculaire ; la ponction ici a un effet immédiat.

Hegu LI4, ou la réunion des vallées

Le Hegu LI4 est situé sur le dos de la main entre le premier et le deuxième métacarpien, sur le côté radial, au centre du deuxième métacarpien. Il est situé parce que vous ressentez une douleur de pression. C’est le point source du méridien du Grand Intestin, il est utile pour les maladies de la tête et du visage (maux de tête et migraines) et les maladies des 5 organes des sens : inflammation des yeux, rhinite, occlusion nasale, nez liquide, rhinorrhée, sinusite.

Il est, également, utilisé pour les gingivites, odontalgies, parésies faciales ; névralgies du trijumeau, acouphènes, hypoacousies, douleurs et inflammations des oreilles, syndromes superficiels dus à l’attaque d’agents pathogènes externes : vent froid et vent chaud (rhume, grippe, fièvre, douleurs musculaires). Elle est liée à toutes les maladies du gros intestin et du système digestif : gastralgie, vomissements, nausées, douleurs abdominales dues à des troubles intestinaux, diarrhée, dysenterie, constipation, douleurs abdominales, appendicite aiguë (non chronique), et est également utilisée en gynécologie en cas de dysménorrhée (en association avec la SP 6 et la VIV 3), aménorrhée, leucorrhée, douleurs menstruelles. Elle induit le travail.

Deuxième étape : le Tai Yang

Weizhong BL40, ou le centre du muscle poplité

Weizhong BL40 est situé au centre du câble poplité, à l’intérieur du pli derrière le genou. Il s’agit du point de rencontre entre le méridien de la vessie et le point de rencontre inférieur, efficace dans le traitement du Sanjiao. Son action énergique est d’harmoniser le sang. Le traitement de ce point permet d’avoir une efficacité immédiate en cas de douleurs, paresthésies et paralysies des membres inférieurs, en cas de sciatalgie ou de lumbago avec blocage des mouvements, sensation de lourdeur dans la colonne dorsale, douleurs et picotements dans les muscles avec contracture, crampes aux mollets, arthralgie migratoire due au vent et difficulté à bouger les genoux.

Le Chengshan BL57, qui traite les lombalgies, la sciatique… 

Chengshan se trouve dans la dépression où les muscles jumeaux du mollet commencent à s’étendre, à mi-chemin entre le centre du câble poplité et le talon. Elle traite les lombalgies, la sciatique, les douleurs du coccyx, les douleurs et crampes des mollets, les maladies de l’anus (hémorroïdes, rhagades, démangeaisons, prolapsus), la flaccidité et le gonflement du pied et des membres inférieurs, les douleurs migratoires, le choléra et les spasmes musculaires. Le traitement de ce point apporte un soulagement immédiat.

Taichong LR3, ou le “grand élan”

Le Taichong LR3 est situé à l’arrière du pied dans le premier espace métatarsien. Il s’agit du point de source du cours d’eau et du méridien du foie. Il est indiqué en cas de manifestations du foie Yang ascendant : céphalées, migraines, vertiges, vision trouble, point fondamental pour le glaucome, hypertension, agitation, anxiété, insomnie, stress, dépression. Il est, également, très utile pour les manifestations du vent interne : spasmes et convulsions, crises d’épilepsie, difficultés de marche, tremblements, maladie de Parkinson et troubles neurologiques dégénératifs, raidissement des muscles, sclérose en plaques, troubles de l’équilibre.

Il est, également, utilisé en cas de stase du Qi du foie : anxiété, dépression, stress, gastralgie, nausées et vomissements, surtout lorsque les troubles sont associés à des facteurs émotionnels et à la nervosité (ulcères gastro-duodénaux), côlon irritable, diarrhée (également due à la colite ulcéreuse), troubles du cycle menstruel (aménorrhée), dysménorrhée, cycle irrégulier), les syndromes liés à la ménopause (bouffées vasomotrices dues à la déficience Yin), l’impuissance, l’oppression thoracique, les douleurs hypocondriaques, le lumbago, le malaise, la fatigue chronique, la vision floue même en l’absence de problèmes. Sa ponction a un effet miraculeux.

Le Kunlun BL60 pour soulager, entre-autres, les spasmes musculaires

Le Kunlun BL60 est situé dans la dépression entre la malléole latérale et le tendon d’Achille. C’est le point situé dans le méridien de la vessie. Ce point est utilisé lorsque vous souhaitez obtenir un soulagement en cas de douleurs lors du mouvement, de spasmes musculaires, de crampes et de sciatique du mollet, d’incapacité ou de difficulté à marcher, de maux de tête occipitaux, de douleurs cervicales, de raideur de la nuque, de douleurs aux épaules et aux épaules, de lumbago, de lombosacralgie, de crises asthmatiques soudaines et violentes, de palpitations, de dyspnée, de plénitude thoracique.

Troisième étape : le Shao Yang

Huantiao GB30, ou “le saut de l’anneau”

Pour trouver Huantiao GB30, placez la personne en décubitus latéral avec la cuisse fléchie, le point est situé dans une cavité entre le tiers central et le tiers externe de la ligne joignant le sacrum et le sommet du grand trochanter. C’est le point de liaison qui relie le méridien de la vessie et qui est utilisé dans les cas de lumbago, de lombosacralgie (hernie discale), de sciatique, de douleurs à la hanche, au fémur et au membre inférieur, de paralysie, de crampes et de paresthésies du membre inférieur.

La technique est, également, utile pour difficulté de mouvement de rotation de la zone lombaire, arthralgie due au froid associé à l’humidité, douleur à la cuisse et à l’articulation de la hanche, douleur au péroné, avec aggravation de la pathologie douloureuse en cas de mouvement de rotation latérale, hémiplégie, séquelles d’accident vasculaire cérébral. La maladie est éliminée instantanément après l’utilisation de ce point.

Yanglinquan GB34, ou “la fontaine de la colline Yang”

Le Yanglinquan GB34 est situé en dessous et devant la tête du péroné dans l’espace séparant les corps du tibia et du péroné. C’est le point de rencontre du méridien de la vésicule biliaire et le point de rencontre qui agit sur les muscles et les tendons. Ce point est utilisé pour les pathologies de la vésicule biliaire : douleur et gonflement des côtes, jaunisse, amertume de la bouche, colicystite, calculose. Elle est, également, particulièrement indiquée pour la sciatalgie latérale.

La technique traite, également, les douleurs des membres inférieurs (genou, cheville, pied), la paresthésie et l’œdème du genou, les crampes du mollet, la fibromyalgie, l’hémiplégie, les paresthésies et la paralysie des membres inférieurs, les tremblements et les spasmes, les crampes dans tout le corps, les douleurs articulaires généralisées, les tendinites récurrentes (quel que soit leur emplacement), les contractures généralisées, les crampes et la gonalgie. Elle a, souvent, un effet miraculeux.

Quatrième phase : “l’ouverture du Coffre”

Tongli HT5, ou le “passage interne”

Le Tongli HT5 est situé à un pouce au-dessus du pli de flexion du poignet, sur le côté radial du tendon du muscle fléchisseur cubital du carpe. C’est un point de connexion Luo avec le méridien du Petit Intestin. En cas d’utilisation en dispersion : dispersion du feu cardiaque, action anxiolytique, analepsie, inhibition du vent interne (hépatique), action antispasmodique au niveau de la langue, élimination du facteur pathogène et stase, action circulatoire et décontractante.

En cas d’utilisation pour la tonification : tonification du Qi cardiaque, tonification du sang, renforcement des muscles tendineux. Elle est utile si le patient souhaite parler mais est incapable de faire un son, est perturbé, agité par des palpitations, si les membres, le visage et la tête sont rougis en cas de plénitude ou de manque d’appétit, si le visage est soudainement muet et pâli en cas de vide. Elle a souvent un effet miraculeux.

Lieque LU7, ou “le chemin vers la fissure

Le Lieque LU 7 se situe à 1,5 pouce au-dessus de la courbure du poignet sur le côté radial, au bout de l’index lorsque l’on croise les pouces des deux mains et que l’on place la paume de l’une sur le dos de l’autre. C’est un point de connexion Luo avec le méridien du Petit Intestin. En cas d’utilisation en dispersion : diaphorèse et drainage du système superficiel, drainage des poumons, drainage des fosses nasales, suppression du facteur pathogène et de la stase, stimulation de la circulation et de la décontraction.

Si la technique est utilisée en tonification, elle consistera à la tonification des poumons et du Qi, au renforcement des muscles tendineux (très important pour le tonus). Elle traite aussi la migraine, l’arthralgie du vent dans tout le corps avec des picotements, le flegme dense (bronzage). Si vous pouvez interpréter correctement l’utilisation en tonique ou en dispersion, la guérison est immédiate.

Il convient de noter que le traitement est très profond et est capable de provoquer une transformation du destinataire et de mettre la personne en contact avec la partie la plus profonde de son être. Il peut donner vie à une conscience très profonde, à d’importants déblocages émotionnels, à de puissants changements intérieurs, dictés par le réalignement entre Jing et Shen et l’évolution personnelle qui en découle.

Il est très utile en particulier pour toutes les personnes qui traversent un moment difficile dont elles ont du mal à sortir et pour tous ceux qui ont atteint une stagnation importante dans leur vie ou qui présentent un déséquilibre qui a conduit à une maladie. Elle ne présente aucune contre-indication d’aucune sorte et aide chacun à prendre le bon chemin indiqué par le “Maître du Cœur”.

(*) Les huiles essentielles sont utilisées diluées pour masser les points.

Écrit par Enrico Sassi

La méditation aide à lutter contre la migraine
Vers le changement positif de votre santé