Ayurveda : une philosophie et une médecine préventive d’origine divine !

Les connaissances millénaires de l’Ayurveda étaient déjà utilisées depuis environ 2500 avant notre ère. Pour la première fois, l’enseignement de l’Ayurveda a été consigné dans les “Védas”, les plus anciennes traditions écrites. Outre l’Ayurveda, ces écrits décrivent également le Yoga comme une union divine avec soi-même ainsi que le concept de Tantra. Ces trois idées et concepts avaient pour but d’aider les gens à vivre longtemps et à se réaliser.

Sur les traces de l’Ayurveda

En Europe aussi, l’enseignement de l’Ayurveda était d’une grande importance à l’époque d’Hippocrate, car on dit qu’il a intégré les moyens ayurvédiques dans son travail. A l’origine, le terme Ayurveda vient du vieux sanskrit indien et signifie traduit “connaissance de la longue vie”. Aussi complète que l’allégorie de la longue vie est aussi son système de traitement varié, qui correspond aux anciennes philosophies de vie indiennes.

Outre la nutrition selon les enseignements de l’Ayurveda, les traitements à base de plantes et la médiation, l’Ayurveda comprend également des procédures de purification du corps. Elle peut être caractérisée non seulement comme une science, mais aussi comme une philosophie, l’amour de la vérité. Dans l’Ayurveda, cela forme l'”être” qui est à l’origine de toute vie. La philosophie de l’Ayurveda vise non seulement à maintenir une vie et une santé saines, mais aussi à donner un sens plus profond à la vie. Dans notre culture européenne, on applique principalement la méthode dite “Maharishi-Ayurveda”.

Comme la médecine orthodoxe influencée par l’Occident, l’Ayurveda fait également la distinction entre différentes spécialités médicales et comprend un concept de diagnostic et de thérapie ainsi qu’un enseignement du médicament.

La base de l’Ayurveda est le “Tridosha”, un concept de guérison des trois “Doshas” Pitta, Vata et Kapha. Ceux-ci peuvent être dérivés des cinq éléments naturels que sont la terre, l’eau, l’air, le feu et l’espace. Ensemble, ils déterminent diverses fonctions et processus de notre organisme ainsi que de la psyché et sont responsables des caractéristiques et de la constitution de l’être humain. Dans l’Ayurveda, l’interaction de ces éléments donne lieu à une image des forces et des faiblesses, du lien entre le corps et l’esprit, de la prédestination pour certaines maladies ainsi que des réactions individuelles aux médicaments, au climat et à la nutrition.

Les trois Doshas

Pitta, Vata et Kapha sont interdépendants et devraient – pour préserver leur santé – être maintenus en harmonie et en équilibre aussi loin que possible. De même, selon ce concept ayurvédique, l’être humain doit être en harmonie avec lui-même et son environnement afin de prévenir la maladie. Selon les enseignements de l’Ayurveda, si l’un des trois doshas est dominé ou affaibli, les toxines et les déchets sont stockés.

L’élément air ou éther se manifeste dans l’organisme humain sous le nom de Vata, le principe de l’air. Le feu et l’eau forment ensemble le principe Pita, tandis que les éléments cosmiques terre et eau constituent le Kapha-Dosha.

Examinons maintenant de plus près les trois doshas de l’Ayurveda

Dans l’Ayurveda, le Vata en tant que principe de l’air trouve son centre organique dans le gros intestin, le bassin, les os, la peau et les oreilles. Le mouvement, la peur et la respiration remontent à Vata.

Le principe du feu Pitta peut être caractérisé dans l’Ayurveda comme l’énergie thermique du corps. Il est responsable des régions de la digestion, du métabolisme, de la nutrition et aussi de l’intelligence. La faim, la soif et la perception sont quelques-unes des fonctions de Pitta.

La fonction principale du kapha est de maintenir tous les éléments ensemble, il est situé dans la tête, la poitrine, le plasma et les sécrétions, entre autres. L’huile et la souplesse ainsi que la possessivité et la stabilité sont fonctionnellement attribuées à Kapha dans l’Ayurveda.

Les constitutions Dosha de la personnalité et de la morphologie

La constitution de Vata

En conséquence, les personnes constituées par Vata sont caractérisées comme des personnalités très sensibles et fines. Ils se caractérisent par un physique délicat, une peau sèche et un talent artistique.

Dans l’Ayurveda, les types Vata se concentrent sur la mobilité, qui comprend également les deux aspects de l’instabilité et de la vitesse. L’activité physique et mentale et un fort besoin de mouvement caractérisent également très bien le type Vata selon l’Ayurveda. Une région sensible du corps de type Vata est le système digestif, qui peut se manifester par un appétit irrégulier et par des problèmes digestifs dus au stress. Leur système nerveux est également particulièrement sensible et leur résistance immunologique est plutôt faible. Leur besoin de chaleur et de lumière est aussi particulièrement prononcé. Le type Vata se caractérise par un talent de communication et de créativité ainsi qu’une tendance aux maladies et aux plaintes psychosomatiques.

La Constitution Pitta

Selon les enseignements de l’Ayurveda, nous considérons la personnalité Pitta comme énergique, réussie et dynamique. En termes de caractère, elle se présente comme dominante, éloquente et discutable. Son besoin de sport, son talent d’argumentation et sa tension fréquente sont également caractéristiques. Pitta se caractérise par un tempérament chaud, un métabolisme sain et une tendance accrue à la transpiration. Sur le plan physique, selon l’Ayurveda, Pitta est également associé à une tendance aux problèmes de peau, à un équilibre acido-basique perturbé et à des maladies du foie et d’autres organes digestifs.

La constitution Kapha

Selon les enseignements de l’Ayurveda, avec le type Kapha, nous rencontrons une personne fortement construite et tolérante, ainsi que satisfaite. Le type Kapha se distingue par les caractéristiques de stabilité, de lenteur et de sécurité.

Morphologiquement, les types Kapha de l’Ayurveda sont considérés comme ronds, bien qu’ils n’aient pas tendance à trop manger et qu’ils aient aussi tendance à accumuler du poids. Leur peau apparaît dans un beau teint lisse, des yeux expressifs et des cheveux puissants caractérisent leur apparence. Excellent en termes de résistance aux maladies, mais on constate souvent une tendance au diabète, aux problèmes bronchiques et à l’obésité.

De tous les types constitutifs de l’Ayurvéda, c’est celui qui présente la plus faible tendance à la maladie mentale. Leur caractère loyal, fidèle et fiable est également positif.

Cependant, une faiblesse est souvent un manque de motivation physique et mentale.

Traitement et thérapie en Ayurveda

Dans le traitement pratique par l’Ayurveda, la nature de la personne traitée et la maladie actuelle sont examinées avec le sens du toucher, de l’ouïe et de la vue. L’analyse de la “Prakriti”, qui selon l’Ayurveda constitue notre “substance originelle” et ne peut être influencée au cours de la vie, est particulièrement intéressante. Elle est déterminée par les constellations astrologiques et les facteurs d’influence pendant la grossesse et la conception. La Prakriti est également appelée la “mère divine”, dont l’enfant est l’univers, dans l’ancien enseignement selon l’Ayurveda. Pour harmoniser les trois doshas, ce qui est le but du traitement ayurvédique, on peut appliquer des massages ayurvédiques, des concepts de procédure de détoxification, de la méditation comme le yoga ou des cures de jeûne spéciales. La thérapie sensuelle par la musique, les couleurs et les arômes est également une partie importante de l’Ayurveda.

Sur le plan phytothérapeutique, l’Ayurveda utilise une sélection multidimensionnelle d’environ 5000 plantes dans différents types de préparation. L’accent est mis sur les substances végétales secondaires pharmacologiquement précieuses, qui brillent entre autres par leurs principes actifs antioxydants, anti-inflammatoires et régulateurs de la digestion.

Remarque finale

Même si l’Ayurveda (ainsi que la MTC) est considéré comme un bon traitement de nombreuses maladies, la thérapie et le traitement des maladies graves, aiguës ou mentales devraient être réservés à la médecine orthodoxe selon l’avis médical général. Les enseignements médicaux de l’Ayurveda dans notre région et notre culture occidentale sont souvent utilisés pour les troubles psychosomatiques et mentaux. Selon les enseignements de l’Ayurveda, l’équilibre des doshas doit être rééquilibré en harmonisant les doshas et en supprimant le fondement des plaintes. L’Ayurveda fait également partie intégrante de la médecine préventive.

La méditation aide à lutter contre la migraine
Vers le changement positif de votre santé