Asthme et médecine chinoise

La médecine chinoise comme alternative de traitement pour l’hyposensibilisation dans les plaintes asthmatiques dues à une allergie aux acariens chez une jeune fille de 17 ans. Une contribution de Mme Baur-Müller. Dans le cas suivant, est décrit le traitement réussi d’une jeune fille de 17 ans par l’acupuncture et les herbes occidentales pour l’asthme dû à une allergie aux acariens.

La patiente de 17 ans se présente lors de la consultation avec des plaintes asthmatiques qui l’affectent principalement lors d’efforts physiques (entraînement de patinage sur glace). Il existe une allergie aux acariens, une amélioration est obtenue par la cortisone et le “salbutamol”.

On lui a recommandé l’hyposensibilisation. Comme la mère est connue dans la pratique depuis plusieurs années, ils voudraient d’abord essayer la médecine chinoise. Après une grossesse discrète et un accouchement sans complications, la jeune fille est tombée malade de la grippe à l’âge de 6 mois  avec une forte fièvre pendant 2 à 4 jours, à l’âge de 2 ans elle a eu une crise de toux de croup, à 5 ans elle s’est cassée le métatarse droit en pratiquant un saut en patins à glace à la maison.

Elle souffre également de sautes d’humeur à la puberté, de dysménorrhée, de céphalées frontales et de lombalgies récidivantes et d’une augmentation de la formation de mucus dans la gorge avec éclaircissement de celle-ci. Pouls fin, pouls à vide, le poumon semble avoir “un mur devant lui”, pas de pouls rénal droit et la stagnation du Qi du foie et du poumon.

Place au traitement

La formule suivante est prescrite :

Anisi : Déplace le Qi du poumon, déplace le Qi du coeur, déplace le Qi de l’utérus, tonifie le Qi du coeur et du poumon, déplace le Qi du foie, tonifie le Qi des reins.

Alto tric: Tonifie le Qi  dans le système urogénital, fait bouger le Qi des poumons, fait bouger le Qi du cœur.

Herb.Oregani : Fait bouger et abaisser le Qi des poumons, dissout le mucus humide, réchauffe l’utérus, fait bouger la roue du Qi du foie.

Valerianae : Déplace le Qi du coeur, déplace le Qi des poumons, déplace le Qi du foie.

Herbe.Basilici : Dissout le mucus froid, tonifie le yang des reins et des poumons, tonifie le Qi des poumons, déplace le Qi du foie, réchauffe l’utérus.

Herbe.Hysope : Dissout le mucus froid, déplace le Qi du poumon, tonifie le yang rénal, tonifie le Qi du poumon et ouvre le thorax.

Fol.Rosmarini : Tonifie le yang rénal, dissout le mucus froid, tonifie et déplace le Qi du foie, tonifie le Qi du cœur et du poumon.

Herbe.Millefolii : Enlève le facteur résiduel pathogène, déplace le sang dans l’utérus, dissout le mucus humide, déplace le Qi du foie.

Flos.Matricariae : Déplace le Qi du foie, déplace le Qi des poumons.

Flos.Lavandulae : Déplace le Qi des poumons surtout avec du mucus humide.

Fol.Melissae : Déplace le Qi des poumons, déplace le Qi des poumons.

Herbe.Betonicae : Déplace le qi des poumons, dissout le mucus humide dans les poumons, déplace le Qi dans l’utérus, déplace le Qi du foie.

Herb.Artemisiae vulg. : Régule l’utérus, tonifie et déplace le Qi du foie, tonifie le yang des reins, dissout le facteur résiduel pathogène.

Cort.Cinnamomi : Tonifie le yang rénal, régule le Qi utérin, réchauffe l’utérus.

Herbe.Verbenae : Tonifie et fait bouger le Qi du foie, fait bouger le Qi en faiblesse, fait bouger le Qi des poumons, fait bouger le Qi de l’utérus, active les 3 plus chaudes.

Les résultats parlent d’eux-mêmes

Les herbes sont divisées en parts égales, prescrites finement moulues et remplies en capsules, dont la patiente prend 3 par jour. Elle est également traitée par acupuncture (9 traitements en 7 mois).

Après le 7ème traitement, au bout de 6 mois, elle sent pour la première fois elle-même que c’est nettement mieux et qu’elle n’a plus besoin de spray même pendant l’entraînement.

Pendant la période de traitement, aucune lombalgie et la dysménorrhée ne s’améliorent. Les résultats du test de la fonction pulmonaire sont très satisfaisants, les valeurs d’inflammation ont été réduites de moitié, le traitement à la cortisone n’est plus nécessaire et l’hyposensibilisation “n’est plus un problème”.

La patiente dit : “Maman est contente que nous soyons passés par là. Le traitement a été très réussi, merci beaucoup”.

Surtout chez les jeunes, en particulier dans les phases de transition comme la puberté, il semble très judicieux de stabiliser l’organisme avec les méthodes relativement douces de la médecine chinoise, ou de le soutenir pour qu’il retrouve lui-même un état harmonieux, et d’essayer un traitement avant de travailler avec des méthodes relativement invasives.

Comment prévenir le burn out de façon naturelle ?
La méditation aide à lutter contre la migraine